Skip to main content.

Les forceurs de blocus

Gelesen von Zeckou

(4,011 Sterne; 45 Bewertungen)

1862. Le « Delphin » conçu comme le plus rapide navire à vapeur de son temps, quitte Glasgow en vue de relier Charleston afin d’y faire une opération commerciale. Des armes et vivres y sont nécessaires. En effet, c’est la guerre de sécession. La ville sudiste est sous l’emprise d’un blocus mis en place par les états du nord.

Le capitaine James Playfair représente les intérêts de la maison Playfair et Cie. Un bien étrange marin se fait enrôler sur le navire en compagnie de son neveu. Ce dernier est en fait une jeune fille travestie. Leur but est de rejoindre la ville assiégée afin d’y retrouver le père de la charmante Jenny Hallyburt. Celui-ci est un journaliste abolitionniste que les confédérés ont emprisonné.

James Playfair devra traverser de bien rudes épreuves, parsemées de conflits où se perdent boulets ainsi que des flèches de Cupidon… (résumé par Zeckou) (2 hr 14 min)

Chapters

Chapitre I - Le Delphin

13:55

Read by Zeckou

Chapitre II - L'appareillage

12:54

Read by Zeckou

Chapitre III - En mer

14:04

Read by Zeckou

Chapitre IV - Les malices de Crockston

14:45

Read by Zeckou

Chapitre V - Les boulets de l'Iroquois et les arguments de Miss Jenny

14:58

Read by Zeckou

Chapitre VI - Le chenal de l'île Sullivan

13:50

Read by Zeckou

Chapitre VII - Un général sudiste

11:16

Read by Zeckou

Chapitre VIII - L'évasion

18:31

Read by Zeckou

Chapitre IX - Entre deux feux

15:59

Read by Zeckou

Chapiter X - Saint-Mungo

4:10

Read by Zeckou

Bewertungen

(3,5 Sterne)

Dommage qu'à chaque début et fin de chapitre le lecteur parle de librivox,... cela rend l'écoute du roman moins agréable. Le dire en début et fin de lecture était suffisant

Une si belle affaire

(5 Sterne)

Un texte plein de suspense, un lecteur -zeckou , remarquable ! Merci infiniment pour ce joyau !

agreable

(3 Sterne)

très pénible le laius répeté au début et à la fin de chaque chapitre par le narrateur belge.

Bonne lecture

(5 Sterne)

Une lecture vivante et sympathique. Merci!